51480961-conteneurs-environnementales-hostiles-PVC-non-biod-gradables-des-pailles-et-de-la-nourriture-inachev-Banque-d'images copy.jpg
 

C'est pas la mer à boire,
juste une paille en moins

#BasLesPailles
 

 
 

Présentation

L'association Bas Les Pailles a pour but principal de sensibiliser au problème que représentent les pailles en plastique. Pour cela, nous agissons en trois axes

1/ Informer sur la pollution des pailles en plastique via des actions de sensibilisation (projections, débats, etc.) et sur les réseaux sociaux

2/ Inciter les personnes à changer leurs habitudes : pour les consommateur.rice.s en commandant sans paille; pour les commerces en utilisant des alternatives à la paille en plastique

3/ Agir pour changer la législation française via notre pétition change.org/baslespailles
 

Notre siège est à Paris 10 mais nous agissons dans toute la France, avec des bénévoles à Paris, Strasbourg, La Ciotat et Thonon-les-bains

Interdisons les pailles en plastique en France

D’ici à 2050 il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans, au rythme de croissance actuel. Alors que des mouvements se lancent aux États-Unis, au Canada ou encore en Angleterre pour refuser les pailles en plastique (comme Say No to Straw ou Straw Wars), seule une mobilisation de masse pourra avoir un impact sur l’avenir des océans.

Pour siroter son jus de fruit ou son cocktail, la paille est devenue une vieille habitude bien plus qu’une nécessité. À tel point qu'en France 8,8 millions de pailles jetées par jour, uniquement dans l’industrie de fast food. Et aux Etats-Unis, chaque jour 500 millions de pailles sont consommées - assez pour faire deux fois et demi le tour de la planète.

Les pailles en plastique jetables, à utilisation unique, ne disparaissent pas dans la nature. Leur petite taille les rendant difficilement recyclables, elles font partie des 8 millions de tonnes de plastique déversées dans les océans chaque année - soit l’équivalent d’une benne à ordures de plastique déchargées chaque minute. Elles rejoignent ainsi le tristement célèbre 7ème continent de notre planète : le “Vortex” de déchets du Pacifique Nord. Ce continent, on n’en veut plus !

Les pailles finissent sur les plages et dans les océans, le plastique se morcelle et les animaux marins/oiseaux les confondent avec de la nourriture. Et tout cela nous revient évidemment: ingéré par les animaux, ce plastique se retrouve la plupart du temps… dans nos assiettes.

La vidéo d'une paille en plastique retirée du nez d’une tortue marine a fait le tour de la planète. Cette triste image porte un message important:  Il est encore temps d’agir. Il ne tient qu’à nous de changer nos habitudes. En effet, des alternatives au plastique existent : en bambou, en inox, ou en carton. Pour les personnes qui en ont besoin, l’interdiction des pailles en plastique pourra être solutionnée.

Nous pouvons réussir ensemble. La France, membre de la campagne des Nations Unies #OcéansPropres, s’est engagée à devenir “une nation de l’excellence environnementale” et interdira les gobelets, verres et assiettes jetables en plastique, ainsi que les cotons tiges en plastique, d’ici 2020.

Mobilisons-nous ensemble contre la surconsommation et l’utilisation des pailles en plastique :

 

BAS LES PAILLES SUR INSTAGRAM

 

Retrouvez les restaurateur.rice.s engagés à ne pas servir de pailles en plastique autour de vous :

Propulsé par HelloAsso

Ils et elles ont signés et s'engagent à nos côtés :

Envie de devenir partenaire ? Contactez-nous  !