Amies, sœur, unies par les mêmes convictions, quelques lignes sur les fondatrices du mouvement Bas Les Pailles.

 
 
Mounia.jpg

MOUNIA EL KOTNI

 

C’est en vivant au Mexique que j’ai pris la mesure de l’impact de la pollution plastique, et des pailles en particulier. La vidéo d’une tortue marine à qui l’on retire une paille en plastique du nez m’a profondément marquée. Les pailles en plastique donnent l’illusion du jetable, et pour moi sont un artifice dont on peut aisément se passer. C'est cette conviction qu’un changement de nos habitudes est possible qui m’a poussée à lancer la pétition #BasLesPailles Rejoignez-nous!


YASMINE EL KOTNI

IMG_0055 (1).jpg


Passionnée de plongée sous-marine et ayant beaucoup voyagé en Asie ces dernières années, j’ai malheureusement vu de mes propres yeux nos déchets déversés sur les plus beaux récifs du monde, flottant parmi des espèces sous-marines protégées. Je refuse de rester plus longtemps inactive face à ce fléau qu’ensemble, en changeant simplement nos habitudes, nous pourrions aider à résoudre!  
#BasLesPailles, une fois, et pour de bon.


Jojo2.jpg

Johanna Niedzialkowski


Travaillant entre l’Afrique de l’Ouest et la France, je suis régulièrement interpellée par les effets désastreux, à des milliers de kilomètres de nous, de notre mode de vie ultra consumériste, de notre société de l’abondance, sur les populations et les espaces naturels de zones exploitées pour leurs ressources. Le tribut à payer pour que nous puissions siroter un cocktail à la paille en terrasse est lourd: maladies dues à la pollution, animaux qui  meurent étouffés, etc. Cette inconscience n’est plus tenable.
Mobilisons-nous, #BasLesPailles!


Ghita.jpg

GHITA CHRAÏBI


Grâce à mon métier j'ai fait des rencontres riches et variées, qui m’ont permis d’ouvrir mon regard sur le monde, et de me forger une conscience environnementale. En travaillant à mettre en avant de nouvelles initiatives écologiques et solidaires pour un monde plus juste et responsable, j'ai pu constater avec force à quel point notre planète était en danger, mais surtout découvert ce que l’humanité pouvait offrir de meilleur.
C’est pour cela que je dis #BasLesPailles !